Formation des professionnels du médicament

— Un enjeu de santé publique dans les pays du Sud —

Formation des professionnels du médicament
Pouvoir s’appuyer sur leurs propres spécialistes du médicament constitue un facteur de progrès inestimable pour les pays du Sud. Face à ce constat, la Fondation Pierre Fabre a fait de la formation un axe d’intervention prioritaire.
________

Chacun le sait, surtout depuis la Déclaration de Kampala en 2008 : la pénurie de personnels qualifiés constitue un lourd obstacle à la santé publique dans les pays les moins avancés. Envoyer des fonds et des médicaments, sans les accompagner de ressources humaines adéquates, relève d’une stratégie inefficace sur le long terme.

Cette réalité, Pierre Fabre la connaît parfaitement lorsqu’il crée la Fondation. Aussi oriente-t-il son action vers la formation de pharmaciens et de spécialistes du médicament. Selon lui, intégrer des professionnels aguerris dans les systèmes de santé des pays les moins avancés constitue le seul moyen d’offrir un accès durable à des médicaments de qualité.

Si l’accès aux médicaments fait bien partie du droit à la santé, l’OMS estime, cependant, que deux milliards de personnes n’ont pas accès aux médicaments de base(1). Ainsi, la formation de pharmaciens dans les pays du Sud est un enjeu prioritaire de santé publique que la Fondation Pierre Fabre a choisi de soutenir à travers un engagement sur le long terme, aux côtés des autorités de santé des pays qu’elle accompagne en Asie et en Afrique.

Cette action, qui passe par la conclusion de partenariats interuniversitaires, la rénovation des enseignements, la modernisation des structures et la formation du corps professoral, est conduite selon les priorités des pays. Il s’agit de former des professionnels en prise directe avec les réalités locales et de garantir un fonctionnement autonome des filières.

(1) Organisation mondiale de la santé, « Dix ans de santé publique », 2007-2017

Noudy SENGXEU, Enseignante en chimie analytique et Dr. Koffi KOWOUVI, Pharmacien industriel

   C’est une chance d’acquérir une expertise que je partage avec les étudiants togolais. »

Noudy SENGXEU : Enseignante en chimie analytique à la Faculté de pharmacie de l’Université des sciences de la santé du Laos, titulaire d’une thèse de l’Université de Limoges (Évaluation de la qualité des antiépileptiques en Asie du Sud-Est).
Dr. Koffi KOWOUVI : Pharmacien industriel, assistant en pharmacie galénique, filière pharmacie de la Faculté des sciences de la santé de l’Université de Lomé au Togo, titulaire d’un doctorat de l’Université de Bordeaux (Mise en forme pharmaceutique du bleu de méthylène pour le traitement du paludisme).

Lire l’entretien

NOTRE ENGAGEMENT

Suivre notre action

Offre d’emploi : Contrôleur de Gestion

02/05/2022|

Au sein du Département Finance de la Fondation Pierre Fabre, rattaché(e) à la Secrétaire Générale, le/la contrôleur de gestion assure un rôle de conseil auprès des équipes internes de la Direction des Programmes et de la Direction Scientifique sur l’ensemble des sujets en lien avec la planification budgétaire des projets

Offre d’emploi : Chargé.e des Ressources Humaines (France et International)

02/05/2022|

Dans un contexte de forte croissance des activités de terrain de la Fondation Pierre Fabre, du développement des projets opérationnels et de la croissance des effectifs notamment à l’international (x3 en 5 ans), la Fondation Pierre Fabre souhaite renforcer sa gestion des ressources humaines grâce à la création d’un(e) poste de Chargé.e des ressources humaines.