L’ACCÈS AUX SOINS DE QUALITÉ

Renforcer les structures médicales de proximité : un préalable pour garantir l’accès aux soins des populations les plus fragiles dans les zones rurales reculées, les territoires victimes de catastrophes naturelles et les régions menacées par les conflits ou la grande pauvreté.

« Avec l’expérience, nous avons constaté que l’extension de nos domaines d’intervention vers l’accès aux soins était indispensable car la complémentarité médicaments-soins est évidente », notait Pierre Fabre. « Il est même impensable d’envisager l’un sans l’autre. »
La Fondation élargit ainsi son champ d’action à la prévention et aux soins primaires en 2002 et prend le relais de l’engagement personnel de son fondateur en faveur d’un centre médico-social à Khaldieh, au Liban. Ce centre fait partie d’un maillage unique de 14 centres de soins établi par la fondation de l’Ordre de Malte pour le Liban depuis les années 1980 pour venir en aide aux victimes de la guerre du Liban.

Reconnu par les autorités libanaises comme un modèle en matière de soins primaires, le centre répond depuis 2012 à une nouvelle crise humanitaire liée à l’arrivée massive de réfugiés sur le territoire libanais. Une situation qui a amené la Fondation à intensifier son aide avec la création, en partenariat avec l’Ordre de Malte au Liban, d’une unité médicale mobile qui parcourt les camps de réfugiés de la région de la Bekaa pour venir en aide aux populations syriennes déplacées et aux villageois libanais. Opérationnelle depuis 2016, l’unité mobile porte assistance à 4 500 fam

Unité médicale mobile, vallée de la Bekaa, Liban

DU LIBAN AU SÉNÉGAL DANS LES ANNÉES 2000

En 2003, la Fondation intervient au Sénégal aux côtés de l’ONG Kinkeliba et participe à la création d’une maison médicale à Wassadou, région reculée où le taux de mortalité infantile était demeuré très élevé en l’absence de structures de soins de proximité. Inaugurée deux ans plus tard, la maison médicale, dotée d’une maternité et d’une unité d’hospitalisation, couvre un bassin de plus de 20 000 habitants. Depuis 2013, le centre se diversifie sur la prise en charge de la malnutrition infantile et des patients porteurs du VIH ou de la tuberculose, tout en développant une activité de planning familial.

DEPUIS 2016, ACCÉLÉRATION DES INTERVENTIONS FACE AUX URGENCES HUMANITAIRES

Dans la droite ligne du soutien apporté à l’Ordre de Malte au Liban, la Fondation Pierre Fabre s’engage auprès des acteurs locaux qui œuvrent sur le terrain au service des populations en situation d’urgence sanitaire, les réfugiés, les victimes de violences de guerre ou de catastrophes naturelles. Depuis 2017, elle apporte son soutien au Dr Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, qui vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo selon un modèle « holistique » basé sur une prise en charge pluridisciplinaire : médicale, psychologique, socioéconomique et juridique.
Ponctuellement, elle est également amenée à agir à la demande de ses contacts locaux dans des situations d’urgence, comme en Haïti après le passage de l’ouragan Matthew, qui a dévasté l’île en 2016, ou à Madagascar pour enrayer l’épidémie de peste pulmonaire en 2017

AVEC L’EXPÉRIENCE, NOUS AVONS CONSTATÉ QUE L’EXTENSION DE NOS DOMAINES D’INTERVENTION VERS L’ACCÈS AUX SOINS ÉTAIT INDISPENSABLE CAR LA COMPLÉMENTARITÉ MÉDICAMENTS-SOINS EST ÉVIDENTE.
PIERRE FABRE

Une patiente et une infirmière devant l’entrée de la maison médicale à Wassadou, au Sénégal

SOUTIEN AUX ONG ENGAGÉES EN FAVEUR DE LA SANTÉ

Depuis sa création, la Fondation Pierre Fabre fournit un appui financier à des ONG intervenant dans le domaine de la santé : 70 initiatives ont ainsi bénéficié d’un soutien. En 2016, la Fondation a inscrit cette aide dans le cadre d’un processus d’appel à projets ouvert aux associations et institutions basées en région Occitanie. Les projets candidats doivent contribuer à l’amélioration des conditions d’accès aux soins et/ou renforcer les compétences des personnels de santé dans les zones d’intervention de la Fondation. Cinq à sept projets sont sélectionnés chaque année dans le cadre d’une collaboration avec Occitanie Coopération, réseau régional de la coopération et de la solidarité internationale.

Ils témoignent

L’UNITÉ MÉDICALE MOBILE EST REPRÉSENTATIVE DE NOTRE ACTION COMMUNE CAR ELLE REFLÈTE LES VALEURS QUE NOUS PARTAGEONS.

Voir le témoignage
Marwan SENAHOUI, Président de l’Association Libanaise des Chevaliers de Malte.

UNE APPROCHE CENTRÉE SUR LES SURVIVANTES, UN MODÈLE HOLISTIQUE DE “ONE-STOP-CENTRE” QUI VISE À EXAMINER LA PERSONNE DANS SON ENSEMBLE.

Voir le témoignage
Dr Denis MUKWEGE, Chirurgien gynécologue fondateur de l’hôpital de Panzi, en République démocratique du Congo.