Dermatologie

— combler le déficit de prise en charge —

Dermatologie en milieu tropical
Former les professionnels de santé, développer le diagnostic
à distance et participer à la prévention des risques socio-sanitaires chez les personnes atteintes d’albinisme :
la Fondation Pierre Fabre contribue à combler le déficit
de prise en charge des maladies de peau en Afrique.
________

Parmi les premiers motifs de consultation médicale dans les pays en développement, les maladies de peau sont difficilement prises en charge faute de formation des personnels médicaux des centres de santé périphériques à ces pathologies « non prioritaires », dont les complications peuvent néanmoins être sévères si elles ne sont pas traitées à temps. Chez l’enfant, un impétigo peut mener à une insuffisance rénale par exemple.

S’ajoute un réel déficit de dermatologues contraignant les patients à consulter dans les centres urbains, au prix de déplacements longs et coûteux. Ces maladies sont souvent soignées dans des centres périphériques, manquant cruellement de spécialistes et peu formés aux pathologies non prioritaires. Une situation préoccupante, d’autant que la population exprime un réel besoin.

Sur la base de ce constat, la Fondation Pierre Fabre a investi le champ de la télédermatologie, suivant un double engagement : former les agents de santé à la prise en charge des maladies les plus courantes et fournir les capacités techniques pour soumettre les cas plus difficiles aux spécialistes.

Parallèlement, la Fondation agit pour la prévention et la prise en charge des risques socio-sanitaires des personnes atteintes d’albinisme, une population particulièrement exposée aux risques de cancers de la peau et qui souffre également de problèmes ophtalmiques compromettant leurs accès à l’éducation et leur insertion économique. Les activités de la Fondation Pierre Fabre en faveur des personnes atteintes d’albinisme sont structurées dans une approche globale qui dépasse les aspects médicaux et couvre le soutien psychosocial des patients et l’information des populations.

Les projets soutenus par la Fondation comportent un volet sur la production locale de pommade de protection solaire, dont la formule a été développée pro bono par les Laboratoires Pierre Fabre et spécifiquement adaptée au contexte de l’Afrique subsaharienne.

Dr. Mariem Kebe Dermato-allergologue et secrétaire générale de la Société Mauritanienne de Dermatologie (SMD)

Fournir un service médical de qualité à des populations qui en sont dépourvues. »

Dr. Mariem KEBE
Dermato-allergologue et secrétaire générale de la Société Mauritanienne de Dermatologie (SMD)

Lire l’entretien

NOTRE ENGAGEMENT

Suivre notre action