L'histoire

Au Laos, les statistiques disponibles (2012) montrent une mortalité maternelle et infantile encore élevée* : 470 femmes décèdent pour 100 000 naissances vivantes - contre 210 au niveau mondial ; et en 2012 le taux de mortalité infantile est de 54 pour 1000. En cause ? La difficulté d’accès aux soins pour des populations essentiellement rurales, la pénurie de médecins, mais aussi l’absence de sages-femmes qualifiées. Pour améliorer la santé de sa population, diminuer la mortalité/morbidité mère-enfant et augmenter l’espérance de vie, le Ministère de la Santé souhaite développer des programmes de médecine préventive auprès de la population et des programmes de formation des personnels de santé.

La 1ère formation de niveau BACHELOR (4 ans) est créée en 2011 au sein de la Faculté des Sciences Infirmières (Université des Sciences de la Santé du Laos), soutenue par le Collège national des gynécologues obstétriciens français (CNGOF) et par l’association Lao Anakhod, composée de professionnels de santé français (médecins généralistes, gynécologues, sages-femmes), majoritairement d’origine laotienne, formés en France, et presque tous laophones, qui ont en charge une partie des enseignements. Quatre ans plus tard, après avoir suivi une formation inspirée du syllabus français, en sort la première promotion de 20 sages-femmes diplômées de niveau BACHELOR.

En 2015, la Fondation Pierre Fabre est sollicitée par les autorités et par l‘association Lao Anakhod, pour prendre le relais du soutien du CNGOF qui cesse son appui financier. Elle décide de s’engager auprès de l’école sur un plan de développement sur cinq ans (2016-2020).

Ce programme prévoit un soutient dans les domaines suivants : le renforcement des capacités d’enseignement (formation continue, cours de français et d’anglais, stage de perfectionnement), le soutien à la formation des étudiants sages-femmes de niveau BACHELOR (mise en place de stage pratiques au Laos et en Thaïlande et suivi personnalisé des stagiaires, missions d’enseignement réalisées par l’association Lao Anakhod, mise en place des travaux pratiques) et le financement des équipements et supports pédagogiques pour les enseignements théoriques et pratiques.

Quatre promotions seront ainsi intégralement soutenues d’ici à 2020, avec plus de 80 diplômés à la clé.

*Source: Unicef

 

Depuis le début du programme 

  • 11 missions d’enseignements
  • 5 formations continues réalisées
  • 1 stage en France pour une enseignante
  • Participation à 2 conférences internationales
  • 1 stage en Thaïlande pour l’ensemble des étudiantes de 4ème année
     
  • 17 étudiants diplômés en 2017
  • 24 étudiants diplômés en 2018

Ecole nationale des sages-femmes du Laos

Perspectives

En 2020, quatre promotions diplômées seront sorties de l’Ecole nationale de sages-femmes. Les capacités des enseignants locaux, favorisés par cinq ans de coopération internationale et de transfert de compétences procureront à l’établissement toute son autonomie.

Partenaires

Ecole nationale de sages-femmes du Laos 

Association Lao Anakhod