Lutte contre la drépanocytose

— Première maladie génétique dans le monde —

Maladie chronique grave d’origine génétique, la drépanocytose atteindrait chaque année plus de 300 000 enfants en Afrique subsaharienne . Des chiffres inquiétants, qui ont conduit la Fondation Pierre Fabre à combattre sur le terrain cette maladie peu médiatisée, dès 2006.
________

Maladie génétique la plus répandue au monde – en particulier sur le continent africain –, la drépanocytose, maladie de l’hémoglobine, se traduit par des crises aiguës très douloureuses et des complications pouvant être fatales, en particulier chez les enfants.

Environ 50 millions d’individus dans le monde sont porteurs du trait drépanocytaire et donc susceptibles de transmettre cette affection génétique de l’hémoglobine à leur descendance. Elle limite l’espérance de vie des malades en l’absence de soins adaptés : on pense que la moitié des enfants décèdent avant l’âge de cinq ans en l’absence de prise en charge.

Maladie « négligée » et sous-diagnostiquée, la drépanocytose est un problème de santé mondial absent des grands programmes d’aide internationaux. La Fondation Pierre Fabre est mobilisée depuis plus de dix ans dans la lutte contre cette maladie avec plusieurs objectifs : améliorer le dépistage et la prise en charge, former les professionnels de santé et encourager la recherche, tout en portant plus haut la voix des malades pour que la drépanocytose soit intégrée aux priorités de santé mondiales.

La Fondation concentre son action sur le dépistage néonatal de la maladie, peu répandu en Afrique, et sur l’accès aux soins. A partir du Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD) qu’elle a créé à Bamako, sa stratégie vise à essaimer des compétences ailleurs sur le continent et dans la zone caribéenne, et de développer des coopérations Sud-Sud efficaces.

Pr. Éléonore KAFANDO, Médecin biologiste et professeur d’hématologie à l’UFR des sciences de la santé de l’Université Joseph Ki Zerbo à Ouagadougou, au Burkina Faso.

La lutte contre la drépanocytose s’organise et s’accélère.”

Pr. Éléonore KAFANDO
Médecin biologiste et professeur d’hématologie à l’UFR des sciences de la santé de l’Université Joseph Ki Zerbo à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Lire l’entretien
Découvrir les vidéos de nos actions sur le terrain

NOTRE ENGAGEMENT

Suivre notre action

Appel à projets régionaux Occitanie 2022

08/11/2021|

La Fondation Pierre Fabre ouvre son appel à projets 2022 pour soutenir les associations de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée qui œuvrent pour l’amélioration de l’accès aux soins dans les pays du Sud. Il est ouvert jusqu’au 13 février 2022. A l’issue de l’examen par un jury, les projets sélectionnés bénéficieront d’un soutien financier.

Kinshasa : une déclaration commune pour promouvoir les droits des personnes atteintes d’albinisme en Afrique

04/11/2021|

Les 19 et 20 octobre 2021, la Fondation Pierre Fabre a participé au 1er colloque panafricain de sensibilisation sur l’albinisme. Il s’est tenu à Kinshasa en présence notamment de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République de RDC et Président de l’Union Africaine et d’une centaine de représentants de 16 pays d’Afrique dont le Burundi, le Mali, le Burkina Faso, la République du Congo, le Kenya, l’Afrique du Sud et la Tanzanie notamment.

Afrique : 31 médecins de 9 pays formés à la drépanocytose

19/10/2021|

Du 8 au 20 novembre 2021, 31 médecins de 9 pays d’Afrique vont participer à la 6ème session de formation au Diplôme Universitaire de Drépanocytose du Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose (CRLD) de Bamako, au Mali. Créé en 2014, ce D.U. vise à sensibiliser et à former des médecins à cette maladie, pour améliorer la prise en charge dans les zones manquant de moyens et de personnels soignant.