Dermatologie : Entretien avec le Dr Mariem Kebe

Dr. Mariem Kebe, dermato-allergologue et secrétaire générale de la Société Mauritanienne de Dermatologie (SMD)

Dr. Mariem Kebe

Dermato-allergologue et secrétaire générale de la Société Mauritanienne de Dermatologie (SMD)

À SAVOIR

Un centre d’excellence à Bamako

La Fondation soutient la montée en compétence et en expertise de l’Hôpital de dermatologie de Bamako au Mali, qui a vocation à devenir un centre d’excellence en Afrique subsaharienne pour la prise en charge, la formation et la recherche en dermatologie. La construction d’un bloc de consultation est en projet. Ces réflexions incluent la prise en charge des personnes atteintes d’albinisme.

EN SAVOIR PLUS

Programme de dermatologie en milieu tropical >>

Rapport annuel (Intéractif | Pdf) >>

A l’occasion de la sortie de son rapport annuel, La Fondation Pierre Fabre publie une série d’entretiens avec les partenaires qui l’accompagnent pour mener les actions locales.

Fournir un service médical de qualité à des populations qui en sont dépourvues.

La SMD est partenaire du programme de télédermatologie initié en Mauritanie avec l’aide de la Fondation Pierre Fabre. Comment le projet a-t-il avancé en 2020 ?

Nous avons achevé la première phase de déploiement au sein de trois régions avec 13 structures sanitaires : dix centres de santé et trois
centres hospitaliers. Nous avons formé les agents et mis à leur disposition tous les outils de la plateforme de téléexpertise. En 2020, trois missions de supervision ont permis de recevoir près de 1 200 patients en présentiel.
Au total, plus de 1 700 cas ont été remontés via la plateforme, avec un diagnostic fourni en moyenne dans les 7 heures suivant la télétransmission des informations.

La crise sanitaire a-t-elle perturbé le déploiement du programme ?

Le démarrage du projet avait pris du retard pour des raisons administratives, et nous avons été impactés par la pandémie de Covid-19 dans la mesure où les structures sanitaires ont enregistré une baisse soudaine et drastique de la fréquentation.

Quelles perspectives ouvre la télédermatologie dans un pays comme la Mauritanie ?

C’est un enjeu essentiel pour les patients privés de suivi médical adapté : la plupart des régions du pays ne sont pas dotées en dermatologues. Certains Mauritaniens se voient obligés de parcourir plus de 1 000 km pour le suivi d’une dermatite atopique ou d’une acné… Pour la Société Mauritanienne de Dermatologie, ce partenariat avec la Fondation Pierre Fabre constitue une occasion unique de fournir un service médical de qualité à des populations qui en sont dépourvues.
Nous examinons actuellement d’autres axes de collaboration avec la Fondation, comme la prise en charge des sujets atteints d’albinisme.

Autres entretiens

La crise a été un accélérateur de développement des projets e-santé.

Voir le témoignage

De plus en plus de malades viennent en consultation.

Voir le témoignage