07/08/2014

Avec une fréquentation en hausse constante, la maternité de Wassadou au Sénégal contribue à l’amélioration de la santé maternelle et infantile dans la région.

Depuis sa création en 2005, la maison médicale Pierre Fabre de Wassadou (MMPF) continue de se développer.

Wassadou – Retour sur un an de service maternité

Dans ce désert médical qu’est la région de Tambacounda, elle est une aubaine pour la population locale (22 500 personnes). Proposant des consultations de médecine générale et dentaire, elle héberge également un laboratoire d’analyses et une pharmacie. Mais elle offre aussi, un service maternité, en forte progression.
 

74% de consultations en plus
Dans une zone où moins d’une femme sur trois bénéficie d’une assistance qualifiée à l’accouchement* , les résultats de la maternité sont effectivement encourageants. Entre 2012 et 2013, sa fréquentation a augmenté de 74 %, passant de 149 à 260 consultations mensuelles. Une tendance qui s’est poursuivie au premier semestre 2014, avec une progression de 92 % des consultations prénatales, de 87 % des consultations postnatales et de 50 % des accouchements, par rapport au premier semestre 2013. Parallèlement, la maternité a accueilli en 2013 près de 300 femmes à ses séances de planning familial.
 

Une sensibilisation sans relâche
De tels résultats sont le fruit d’un investissement important dans l’information et la sensibilisation. Objectif : rappeler aux femmes l’importance des quatre consultations prénatales, de l’accouchement en milieu médical et du suivi postnatal pour éloigner toute complication. Mais insister aussi sur l’intérêt du planning familial pour leur éviter des grossesses précoces ou tardives, et pour espacer les naissances. L’équipe médicale effectue ainsi de nombreuses sorties en brousse et s’appuie sur des relais communautaires afin de faire passer le message dans les villages les plus reculés, et de lutter contre les freins culturels.

 

 

Une équipe de spécialistes
Les femmes peuvent se laisser convaincre : une équipe compétente et renforcée les attend à la maternité. La MMPF compte en effet une sage-femme d’Etat, une assistante sage-femme et une matrone, appuyées par une infirmière d’Etat. Sans oublier le médecin, en cas de complications. Côté matériel, un nouvel échographe a été acquis en 2013.
 

*Source : site PU-AMI / selon les derniers résultats de l’enquête démographique de santé à indicateurs multiples (EDS/MICS) (2010/2011) menée par l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie au Sénégal