08/02/2016

La Fondation Pierre Fabre apporte son soutien à l’association dans la lutte contre les maladies dermatologiques au dispensaire Saint-Luc de Tchannadè, au Nord du Togo.

Le dispensaire bénéficie notamment d'un appui dans la prise en charge des cicatrices chéloïdes.

Depuis 2006, l'association humanitaire Tawaka mène des actions de solidarité internationale au dispensaire Saint-Luc de Tchannadè en médecine générale, ophtalmologie et dermatologie. C'est sur ce dernier volet que la Fondation s’engage auprès de l'association, en initiant un projet de prise en charge des cicatrices chéloïdes. En février 2016, au cours de l'une des missions de Frédéric Dubois, médecin biologiste, Marie Christine Dubois, médecin généraliste, et Patrick Guadagnin, dermatologue-vénérologue, la Fondation a pu suivre la mise en place de ce projet.

Consultations et formation
Dès 2011, les missions des dermatologues de l'association se succèdent au dispensaire Saint-Luc de Tchannadè. Celles-ci sont l'occasion de former l'équipe de santé locale, qui voit chaque année ses compétences en dermatologie s'accroître : prise en charge des plaies sévères, choix adéquat des pansements, actes de petite chirurgie... Au cours de la mission de février, environ 30 consultations dermatologiques ont été organisées au dispensaire grâce à l'aide de Jean Baguewabena, assistant médical, et environ 80 ont eu lieu dans le village de Kouméa. Quatre cas de cicatrices chéloïdes ont également été diagnostiqués.

Une aide ciblée
Contrairement aux cicatrices hypertrophiques, les chéloïdes résultent d'un processus cicatriciel excessif dont la croissance se poursuit et s'étend indéfiniment. Les peaux noires sont fréquemment concernées par ces cicatrices. Si elles ne remettent pas en cause le pronostic vital d'une personne, ces cicatrices sont souvent à l'origine d'une répudiation ou d'une exclusion sociale. En partenariat avec Tawaka, la Fondation apporte sa participation en finançant l'équipement et le traitement corticoïde nécessaires à la prise en charge des chéloïdes pour 30 patients.

Lors de la mission de février, une partie du matériel a été remis à l'équipe de santé locale. La livraison et la mise en place d'un équipement de stérilisation du matériel médical permettra de commencer les soins et de soulager les patients.