Troisième conférence de l’Observatoire, une journée dédiée à la e-santé

03/07/2018

Le 2 juillet 2018, la Fondation Pierre Fabre a organisé la 3eme édition de sa conférence de l’Observatoire de la E-Santé dans les pays du Sud à son siège d’En Doyse, dans le Tarn.

La remise des Prix de l’Observatoire a été l’un des moments forts de cette plongée dans l’écosystème e-santé d’Afrique et d’Asie.

Plus de 120 solutions ont été identifiées et documentées, y compris par un travail d’enquête sur le terrain et sont référencées sur le site www.odess.io. Parmi elles, la Fondation Pierre Fabre a sélectionné 6 initiatives qui sont venues présenter leurs réalisations lors de la conférence :

  • Operation ASHA : Lutte contre la tuberculose au Cambodge
  • Guinea Epilepsy project : Destigmatisation, diagnostic et prise en charge de l’épilepsie en Guinée Conakry
  • TraumaLink : Service d’urgence pour les premiers soins des victimes de la route au Bangladesh
  • Africa Cardiac Care : Suivi cardiologique au Cameroun
  • MoSQuIT : Surveillance du paludisme en Inde
  • Blood Safety Strengthening Programme : Sécurité transfusionnelle au Lesotho

Ces lauréats bénéficieront d’un appui de la Fondation et de ses partenaires pendant un an. Ce soutien comprend notamment l’accès à une enveloppe globale de 100 k€, des prestations d’accompagnement (mentoring, matériel, …) et la participation à des ateliers de renforcement des compétences animés par des experts internationaux.

Retrouvez sur le site de l’Observatoire de la E-Santé plus d’informations sur ces initiatives.

Cette journée a également été animée par les échanges d’experts de e-santé de l’Agence Française de Développement, du Asia eHealth Information Network et de l’Organisation Mondiale de la Santé / Afrique de l’Ouest.

Création d’un Diplôme Inter Universitaire Africain de E-santé

Faisant le constat d’un besoin de formation en e-santé adaptée aux contextes des pays du Sud, l’Université de Bamako a proposé la mise en place d’un Diplôme Inter Universitaire en e-santé centré sur l’innovation et la pratique sur le terrain afin de répondre aux problèmes prioritaires de santé.

Destinée aux acteurs de la e-santé dans les pays du Sud[1], cette formation sera réalisée en partenariat avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, l’Université Cocody d’Abidjan et la Fondation Pierre Fabre.

Un Laboratoire d’Innovation et de Santé Digitale sera créé afin de proposer une structure académique identifiée et professionnelle permettant de développer la formation et la recherche dans le domaine de la e-santé à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie (FMOS) de Bamako.

Retrouvez en image les moments forts de de la journée :

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

La vidéo intégrale de la conférence :

La presse en parle :

TV5 Monde : Journal Afrique du 1er juillet 2018

RFI, Priorité santé : Le développement des nouvelles technologies pour améliorer l’accès aux soins à l’occasion de la conférence de l’Observatoire de la esanté

Jeune Afrique : Mali : une formation en e-santé financée par la fondation Pierre Fabre

Télévision Nationale du Laos : Conférence annuelle 2018 de de la E-Santé dans les pays du Sud

Retrouver le programme de la conférence :

Programme de la conférence – pdf – 1.82 Mo

A propos de l’Observatoire de la E-santé dans les pays du Sud

Créé à l’initiative de la Fondation Pierre Fabre, l’Observatoire a pour mission d’identifier, de documenter, de promouvoir, et d’aider à développer les initiatives e-santé qui améliorent l’accès aux soins et aux médicaments de qualité pour les populations les plus défavorisées dans les pays à ressources limitées. Il est devenu un référent et une passerelle pour le développement de la e-santé dans les pays du Sud.

[1]  Responsables en e-santé dans les ministères de la santé et ou des technologies des pays du Sud ; professionnels praticiens de la santé usagers ou potentiellement usagers de la e-santé ; promoteurs des startups (innovateurs) et informaticiens travaillant dans le secteur de la santé ; Responsables ou chargés e-santé des Organisation Non Gouvernementales et internationales ;​