Ouagadougou – Livraison de matériel pour le tout nouveau programme

13/03/2015

Tout juste 5 mois après la signature de la convention entre la Fondation Pierre Fabre et le Comité d’Initiative contre la drépanocytose au Burkina (CID/B), l’équipement et le matériel médical viennent d’être livrés.

Zoom sur les premiers pas du tout nouveau programme burkinabé.

Dramane Banaon et le Pr. Eléonore Kafando

Une cérémonie de remise officielle
C’est à l’occasion d’une cérémonie organisée à l’hôpital Saint Camille de Ouagadougou le 27 février dernier, que les représentants du CID/B et de la Fondation Pierre Fabre ont remis officiellement l’équipement et le matériel médical dédié à la lutte contre la drépanocytose, au profit de l’hôpital et de l’Université des sciences de la santé, les deux partenaires locaux de mise en œuvre du CID/B.

La cérémonie a bénéficié de la présence de Monsieur l’Ambassadeur de France au Burkina Faso, Gilles Thibault, qui a réitéré le soutien des autorités françaises aux programmes d’aide à la santé publique, ainsi que de la représentante du Ministère de la Santé du Burkina, le Dr Estelle Dembélé, responsable des Maladies Non Transmissibles.

Le CID/B était représenté notamment par son coordinateur national, Dramane Banaon, l’hôpital Saint Camille par son directeur le père Paul Ouedraogo, l’Université des sciences de la santé par le Pr Eléonore Kafando et la Fondation Pierre Fabre par Béatrice Garrette, directrice générale et Véronique Teyssié, responsable projets.

Un équipement essentiel
Le matériel financé par la Fondation Pierre Fabre est destiné à équiper le centre pilote de prise en charge de la drépanocytose basé à l’hôpital Saint Camille dont les fonctions essentielles seront :
– la prise en charge des crises hyperalgiques ayant résisté au traitement à domicile.
– les activités transfusionnelles programmées telles que les transfusions simples, les échanges transfusionnels et les saignées,
– le traitement sur place des complications majeures orthopédiques,
– l’organisation des suites du diagnostic néo-natal qui va démarrer à la maternité de l’hôpital Saint Camille.

Autre type d’équipement financé par la Fondation : le Capillarys. Il s’agit d’un appareil destiné au laboratoire d’hématologie de l’Université de Ouagadougou qui permet d’analyser l’hémoglobine par électrophorèse. Un matériel qui va s’avérer très utile pour l’élaboration de diagnostics lors de la première campagne de dépistage néonatal qui va bientôt commencer. Rappelons que ces campagnes favorisent la prise en charge précoce des enfants dépistés et contribue à étoffer les connaissances épidémiologiques en matière de drépanocytose.

Prochaine étape du programme : la création d’un centre d’information accessible à la population. Le CID/B vient d’obtenir des locaux que la Mairie de Ouagadougou à mis à sa disposition. Affaire à suivre…

2019-02-15T18:33:29+00:00