e-Santé : un nouveau partenaire en Asie

22/10/2018

A l’occasion d’une conférence à Colombo (Sri Lanka) le 8 octobre, la Fondation Pierre Fabre a signé un accord de partenariat avec un des réseaux en e-Santé les plus actifs de la région, le « Asia e-Health Information Network » (AeHIN).

Mise en valeur du travail de la Fondation 

La 6ème assemblée générale du réseau AeHIN a été organisée à Colombo du 7 au 9 octobre et a accueilli plus de 300 participants de 40 pays, principalement des membres des Ministères et organisations liées à la santé en Asie. Elle était couplée à une conférence intitulée « La santé digitale interopérable au service de la couverture sanitaire universelle » au cours de laquelle la Fondation Pierre Fabre était invitée à présenter ses programmes de e-santé en séance plénière, notamment l’Observatoire de la e-Santé dans les pays du Sud et la télédermatologie. La table ronde, intitulée « Bénéfices et opportunités de la santé digitale pour les pays » réunissait des représentants de l’OMS, l’Asian Development Bank, l’UNICEF, la Digital Impact Alliance et Health Data Collaborative.

L’accord de collaboration signé entre la Fondation et AeHIN a donné lieu à une cérémonie officielle (photo). Ce partenariat prévoit un partage des expertises et un soutien renforcé aux lauréats asiatiques de l’Observatoire, dont plusieurs étaient invités à Colombo, comme Amakomaya (lauréat 2017, Népal), Opération ASHA (lauréat 2018, Cambodge) et TraumaLink (lauréat 2018, Bangladesh).

Un réseau particulièrement actif

Créé en 2012 sous l’égide de l’OMS, le réseau asiatique de e-santé, AeHIN, a débuté ses activités avec 7 membres de 6 pays luttant pour résoudre les problèmes liés aux systèmes d’information médicale et à l’interopérabilité dans leurs pays respectifs. Parmi eux, citons son Président le Dr Boonchai Kijsanayotin, du Health System Research Institute en Thaïlande, le Dr Alvin Marcello, de l’Université des Philippines et le Dr Fazilah Allaudin du Ministère de la Santé de Malaisie.

Sous leur impulsion le réseau s’est considérablement développé pour compter aujourd’hui plus de 1000 membres, actifs dans la santé publique en Asie. L’approche originale de AeHIN est fondée sur l’apprentissage par les pairs, pour renforcer les capacités des Ministères de la santé et donner les outils pour construire des politiques globales de e-santé, afin de lutter contre la « fragmentation », c’est-à-dire la multiplicité de projets sans coordination, sans durabilité et sans partage des informations avec les autorités sanitaires des pays concernés.

Le réseau propose à la fois un cadre de réflexion avec des outils conceptuels ainsi qu’une approche très pragmatique. Ses priorités d’action s’articulent autour des 4 thèmes suivants :

  • Le développement durable de la e-santé autour de l’organisation des systèmes d’information sur la santé, de l’enregistrement des données médicales vitales dans les pays et dans la région.
  • La promotion des normes et l’interopérabilité dans les pays et entre les pays.
  • L’aide des pairs pour améliorer et partager les connaissances au sein d’un réseau efficace.
  • Le renforcement du leadership, de la gouvernance durable des Ministères de la santé ainsi que le contrôle et l’évaluation.

2019-02-22T15:30:13+00:00