05/02/2018

Opérationnel depuis le premier trimestre 2017, le Centre de Recherche et de Prise en Charge Ambulatoire de la Drépanocytose (CERPAD) de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis-du-Sénégal est le fruit de l’engagement de la Fondation Pierre Fabre dans une vaste étude opérationnelle sur le dépistage précoce des nouveau-nés. Etat des lieux d’un programme phare de la lutte contre la drépanocytose au Sénégal.

Sénégal – Drépanocytose : des avancées concrètes pour l’étude sur le dépistage précoce

Inauguré en décembre 2015, le CERPAD est doté d’un laboratoire d’analyses et d’une unité de soins, composée de salles de consultation et de boxes d’hospitalisation. Il permet de dépister les nouveau-nés de la maternité du Centre Hospitalier régional et du Centre de santé de référence de Saint-Louis. Le partenariat entre la Fondation et l’Université, qui héberge le Centre sur son campus, est à la fois technique et financier, et court jusqu’en 2022. L’objectif de l’étude opérationnelle qui y est menée est de démontrer l’impact d’un dépistage et d’une prise en charge précoces des nouveau-nés sur la mortalité et la morbidité.  

La proximité des Unités de formation et de recherche (UFR) de l’Université Gaston Berger en informatique médicale et en sociologie notamment va permettre de documenter tous les aspects socio-anthropologiques de la maladie et la mise en place de protocoles d’études spécifiques.

6000 dépistages par an

Au CERPAD, depuis avril 2017, 1 536 prélèvements ont été effectués, sur 1987 naissances, soit un taux de 77% de couverture. Ces dépistages ont permis de prendre en charge les enfants malades, et de leur apporter le suivi médical adéquat afin notamment de limiter les risques de crises vaso-occlusives. Il y a une vraie nécessité de dépister au plus tôt les malades : sans prise en charge, on estime qu’un enfant sur deux risque de décéder avant sa 5ème année. A partir de 2018, 6 000 enfants seront dépistés chaque année au CERPAD. 

L’étude opérationnelle en cours vise à  mesurer le bénéfice de ces dépistages précoces et à obtenir des données concluantes pour convaincre les autorités de santé publique du pays de l’étendre à l’échelle du pays. Le CERPAD a également une vocation de formation : les étudiants de l’UFR des Sciences de la Santé y sont accueillis en stage tout au long de l’année pour améliorer la connaissance sur la maladie et sa prise en charge.

Enfin, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose, le 19 juin prochain, une manifestation est prévue pour sensibiliser la population locale à la maladie et informer sur les activités du CERPAD.