Soutien au centre medico-chirurgical pédiatrique Persis

— Burkina Faso —

L'HISTOIRE

Initialement consacré à la prévention et à la prise en charge du noma, une nécrose fulgurante du visage dont étaient victime de nombreux enfants burkinabés, le soutien de la Fondation au Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique Persis (CMCPP) s’est élargi en 2018 autour de deux grandes missions :

  • la prévention et le soin des affections bucco-dentaires ;
  • la prises en charge des malnutritions sévères et modérées dans le cadre du  Centre de Récupération et d’Education Nutritionnelle du CMCPP.

Ces axes d’intervention agissent sur deux facteurs déterminants de la prévention du noma (l’hygiène buccodentaire et l’alimentation) et répondent à l’urgence liée à la situation de conflit qui a conduit au retour de l’insécurité alimentaire, dont les jeunes enfants sont les premières victimes. Le Burkina Faso, pays parmi les plus pauvres d’Afrique, est confronté à de nouvelles vagues de violence, en particulier dans les régions isolées du nord où est situé le centre médico-chirurgical de Persis.

UNE APPROCHE PÉDIATRIQUE GLOBALE

Le CMCPP a été fondé en 2004 à Ouahigouya, dans la région Nord du Burkina Faso par l’Association Persis Burkina, une ONG intervenant dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle et de la réinsertion familiale et sociale. Le CMCPP fournit des soins pédiatriques préventifs, curatifs, et ré-adaptatifs à moindre coût. Il a également pour mission de promouvoir la formation et l’enseignement dans le domaine de la santé. En 2018, le centre s’est doté d’une maternité et d’un service de néonatalité (plus de 1 000 accouchements en 2020).

Au-delà de la prise en charge des patients, le CMCPP assure :

  • Un système de suivi médical externe après le retour dans la famille ;
  • Des actions de prévention dans les écoles et les orphelinats, et des actions de sensibilisation au travers d’animations publiques ;
  • Le soutien social (frais de scolarité et alimentation) des enfants vulnérables et de leurs familles.

UN ENGAGEMENT SANS FAILLE

En 2020, ces activités de terrain ont été perturbées par le contexte sécuritaire, qui a généré d’importants déplacements de populations et a été accentué par l’épidémie de Covid-19. Malgré ces difficultés, le CMCPP continue à fournir une offre de soins de qualité pour des populations démunies et vulnérables. Un engagement quotidien qui doit beaucoup au docteur Lassara Zala, fondateur du Centre médical, qui a reçu en 2020 l’ordre du Mérite burkinabé.

L’ESSENTIEL
_____

Axe
Accès aux soins

Programme
2017-2021

Mode d’intervention
Distributeur

Action
Financement du centre médico-chirurgical pédiatrique et des actions de prévention et prise en charge des affections bucco-dentaires et de la malnutrition, à destination des enfants burkinabés vulnérables

L’origine du projet de création du centre médico-chirurgical de Ouahigouya

Notre objectif : soulager les enfants pour que le plus grand nombre soit heureux de vivre.”

Docteur Lassara Zala
Médecin pédiatre et fondateur du CMCPP

BILAN ET PERSPECTIVES

Bilan

Au total, au cours des trois années 2018, 2019 et 2020 :

6 562
consultations bucco-dentaires et 2 454 soins dentaires prodigués

107
 consultations maxillo-faciales et 13 chirurgies réparatrices

1 525
nouveaux patients, dont 956 en 2019 et 569 en 2020

977
enfants atteints de malnutrition sévère ont été pris en charge

14
 enfants ont reçu un appui et soutien scolaire

PARTENAIRES

  • Association Persis Burkina
  • Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique Persis

Et aussi

Et aussi

Suivre notre action

Tous les programmes