Pr Cheick Oumar BAGAYOKO : Un diplôme interuniversitaire africain et une centre d’innovation en e-santé

Pr Cheick Oumar BAGAYOKO, Membre du groupe d’experts de l’Observatoire de la E-santé dans les pays du Sud et coordinateur du DIU e-santé initié par la Fondation Pierre Fabre

Pr Cheick Oumar BAGAYOKO
Membre du groupe d’experts de l’Observatoire de la E-santé dans les pays du Sud et coordinateur du DIU e-santé initié par la Fondation Pierre Fabre

Professeur agrégé en informatique médicale, il est directeur du Centre d’innovation et de santé digitale (Digi-Santé-Mali) de l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTTB).

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE E-SANTÉ

Axé sur l’innovation et la pratique de terrain, le diplôme est porté par les universités de Bamako (Mali), Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal) et Félix HouphouëtBoigny d’Abidjan (Côte d’Ivoire).
L’enseignement se déroule en deux volets pour un total de 100 heures : une partie théorique à distance et une session présentielle pour la validation du diplôme. La première promotion a été lancée le 26 avril 2019.

UNE FORMATION DIPLÔMANTE POUR GARANTIR UN DÉVELOPPEMENT COORDONNÉ ET COHÉRENT DES INITIATIVES E-SANTÉ.

“Nous sommes à un moment charnière ! En Afrique, les projets d’e-santé sont incontournables car ce sont des outils d’équité d’accès aux soins et des instruments efficaces de pilotage de la santé publique.
Mais nous devons formaliser des modèles cohérents et avoir une démarche structurée, notamment pour garantir l’interopérabilité des systèmes.

C’est la raison d’être du diplôme, le premier en Afrique, que nous lançons cette année : former les médecins, les informaticiens et les responsables politiques afin de garantir un développement coordonné et cohérent des initiatives d’e-santé.

Le cursus est organisé en deux temps, avec une première partie en e-learning, puis une session de mise en commun en présence de l’ensemble de la promotion, à Bamako, à l’issue de laquelle seront formalisés des projets structurants destinés à être déployés et dupliqués sur le terrain. La première promotion – 20 candidats sélectionnés parmi plus de 80 dossiers – a été diplômée au milieu de l’année 2019.

Parallèlement, nous créons un Centre d’innovation et de santé digitale (Digi-SantéMali) à Bamako, qui a vocation à développer et partager la connaissance scientifique en informatique de santé. Il nous fournira des éléments de preuve et des arguments pour soutenir les prises de décision dans le cadre des politiques nationales de santé. Avec toujours la même idée de donner du temps à la conception pour maximiser l’impact des initiatives et éviter l’éparpillement.”

Autres témoignages

STIMULER L’ÉCOSYSTÈME E-SANTÉ ET FAVORISER L’ATTRACTIVITÉ DU SECTEUR.

Voir le témoignage
Gilles BABINET, Membre du groupe d’experts de l’Observatoire de la E-santé dans les pays du Sud.