La Fondation Pierre Fabre a célébré ses 20 ans d’engagement pour la santé dans les pays du Sud

13/09/2019

Le 12 septembre 2019, plus de 300 personnalités du monde scientifique, médical, universitaire, acteurs humanitaires et institutionnels d’Afrique, d’Asie, du Moyen-Orient et de France, engagées pour l’amélioration de l’accès à la santé dans les pays du Sud, étaient présentes au siège de la Fondation, à Lavaur (Tarn).

Après 3 tables rondes sur des enjeux de santé mondiale au cœur de l’action de la Fondation, la journée s’est poursuivie par une cérémonie en présence de M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères et du Docteur Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018. 

Après les interventions de Bernard Carayon, Maire de Lavaur, Christophe Ramond, Président du Conseil départemental du Tarn, Jean Terlier, Député du Tarn et Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Pierre-Yves Revol, Président de la Fondation Pierre Fabre est revenu sur les origines de la Fondation. Il a rappelé « le déclic qui s’était produit chez Pierre Fabre à l’occasion d’un déplacement au Niger et de la découverte d’un vaccin contrefait qui ne contenait que de l’eau distillée. Pierre Fabre a donc souhaité consacrer une partie de son temps et des ressources de son groupe pour lutter contre les faux médicaments, puis ensuite plus largement d’intervenir dans des contrées où les populations étaient victimes de crises graves ».  Pierre-Yves Revol a également insisté sur le caractère quasi unique de la Fondation, précisant que pour faire de la Fondation son légataire universel, il fallait, pour Pierre Fabre « être totalement désintéressé, avoir un sens de l’intérêt général hors du commun ». Et concluant « Il me semble que notre Président Fondateur, qui souvent le samedi, ici même, sur ce domaine, aimait à étudier les projets de sa fondation ; il me semble que notre Président-fondateur serait satisfait des programmes déployés et de l’ampleur et de la diversité des actions entreprises. »

« Je tiens à exprimer mes sincères remerciements à la Fondation Pierre Fabre au nom de mon personnel et au nom de toutes les survivantes de la violence sexuelle que votre soutien nous permet d’accompagner sur le chemin de la guérison et de la restauration de la dignité humaine. Dans un monde qui se caractérise par le repli sur soi, l’action de la Fondation Pierre Fabre témoigne d’un élan de solidarité qui nous permet de garder confiance dans la nature humaine  »  a déclaré le Dr. Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018.

Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères, a insisté sur les enjeux mondiaux du combat pour l’accès à la santé. « La Fondation accomplit un travail exceptionnel pour permettre aux populations des pays du Sud notamment d’Afrique et du Moyen Orient d’avoir accès à des médicaments et à des soins de qualité. Je souligne en particulier l’implication remarquable de la Fondation dans la lutte contre la drépanocytose en Afrique. La Fondation s’est imposée comme une référence en matière de santé mondiale et j’en veux pour preuve cette journée qui a rassemblé les personnalités qui sont venus des 4 coins du monde. La Fondation est devenue l’un de nos partenaires majeurs dans le combat que nous menons pour la santé mondiale et ce combat-là est au cœur du développement, de la solidarité internationale et une priorité de notre diplomatie ».

Lors du dîner qui a clôturé cette journée, de nombreux témoignages de partenaires et bénéficiaires de la Fondation ont permis d’éclairer les enjeux et besoins prioritaires de santé auxquels la Fondation consacre ses moyens.

Une journée riche en rencontres et en échanges autour de 3 tables rondes 

Autour de 3 thématiques au cœur de son action, la Fondation a invité experts et partenaires à partager leurs visions et leurs expériences :

#1 : « Comment inscrire les populations et les maladies négligées dans l’agenda mondial de la santé ?»

  • Pr Marc Gentilini, Professeur émérite des maladies infectieuses et tropicales (Pitié-Salpêtrière, Paris), Président Honoraire de l’Académie de médecine et de la Croix-Rouge française.
  • Pr Dapa Diallo, Directeur du Centre de Recherche et de Lutte contre la drépanocytose de Bamako, Mali
  • Mme Lalla Aicha Diakité, Présidente de l’association Solidarité pour l’insertion des Albinos du Mali
  • Laragh Gollogly, Coordinatrice, OMS Press

  #2 : « Coopération en santé : quelles stratégies d’intervention pour des actions efficientes et durables ? »

  • Jacques Godfrain, Trésorier de la Fondation Pierre Fabre, ancien Ministre de la coopération
  • Michel Hamala Sidibé, Ministre de la santé et des Affaires Sociales du Mali
  • Hervé Berville, Député des Côtes d’Armor, économiste spécialiste des questions de développement
  • Marwan Sehnaoui, Président de le Fondation de l’Ordre de Malte pour le Liban

 #3 : « Innovation technologique et e-santé : quelles sont les solutions d’avenir pour étendre l’accès aux soins ? »

  • Pr Ousmane Faye, Directeur de l’Hôpital de Dermatologie du Mali, Bamako
  • Dr Shelly Batra, Présidente et co-fondatrice d’Operation Asha, Solution de e-santé de Lutte contre la tuberculose en Asie
  • Pr Cheick Oumar Bagayoko, Professeur agrégé en informatique médicale à l’Université de Bamako
  • Dr Mehdi Benchoufi, médecin et mathématicien, cofondateur d’EchOpen, Fondateur du club Jade

Télécharger le programme complet des tables rondes

Pour couvrir cet événement, Radio France Internationale a délocalisé l’enregistrement de « Priorité Santé » animée par Caroline Paré au siège de la Fondation pour une émission sur le thème du « financement de la santé au Sud : pourquoi et comment ? ». Quel est l’impact des programmes d’aide sanitaire sur les investissements nationaux en matière de santé ? Comment sont définies les priorités données à ces aides extérieures ? Comment garantir l’efficacité et la pertinence de ces aides à distance et favoriser la bonne gouvernance ?

Ont partagé leur expertise:

  • Pr Léon Tshilolo, pédiatre hématologue, Directeur du Centre de Formation et de Recherche du Centre hospitalier Mère-Enfant MONKOLE de Kinshasa. Président du Réseau d’Étude de la Drépanocytose en Afrique Centrale (REDAC)
  • M. Michel Sidibé, ministre de la Santé et des Affaires sociales du Mali
  • Mme Béatrice Garrette, directrice générale de la Fondation Pierre Fabre
  • Dr. Laragh Gollogly, coordinatrice des éditions de l’OMS

L’émission est disponible en cliquant ici