Coulisses – Dans les pas de la 3ème promotion du Master Mekong Pharma

18/12/2014

En direct de Vientiane, enseignants et étudiants partagent avec nous leurs premières impressions de rentrée.

L’Université des Sciences de la Santé du Laos, accueille pour la première fois à Vientiane les étudiants du Master transrégional en Sciences Pharmaceutiques depuis la rentrée en Octobre dernier.

M-C. Lallemand, enseignante du Master Mekong Pharma à la Faculté de Pharmacie Paris Descartes, Dr. S. Niradsay, enseignante à l’Université des Sciences de la Santé du Laos, et les 17 étudiants du Master Mekong Pharma.

Cette nouvelle promotion compte 17 étudiants, tous titulaires du diplôme de pharmacien. 8 sont Cambodgiens, 5 Vietnamiens et 4 Laotiens.

Une rentrée sur les chapeaux de roue
Cette première année, équivalente à un niveau Master 1, permet  aux étudiants de revoir et approfondir leurs bases en pharmacologie et en pharmacochimie de la thérapeutique avant d’intégrer les Masters 2 français délocalisés en Asie du Sud-Est proposés dans le programme du Master Mekong Pharma.

Déjà 7 missions d’enseignements se sont succédées depuis la fin du mois d’octobre, et plus de 210 heures de cours ont été dispensées.

Une année difficile pour les étudiants car le rythme est soutenu, l’enseignement réalisé en  français, et le niveau demandé fort exigeant. Mais les étudiants  font preuve d’une grande motivation et fournissent beaucoup de travail et d’investissement personnel depuis le début de l’année.

Enseignants et étudiants – ce qu’ils en disent !
« J’ai eu l’opportunité d’enseigner à Vientiane dans le cadre du Master Mekong, pendant la semaine du 8 au 12 décembre 2014. J’aimerais en premier lieu dire que j’ai beaucoup apprécié cette semaine de cours et que les étudiants sont attentifs, sympathiques et très conviviaux. Le contact s’est installé d’une façon exponentielle.  L’implication des enseignants laotiens est bonne et ce fut un réel plaisir de revoir mon homologue laotienne, que j’avais rencontrée au Vietnam lors de la première année du projet Master Mekong Pharma. »
Dr. Marie Christine Lallemand

Chhour Monivan

« Le rythme soutenu m’a surpris au début. Je n’imaginais pas que l’on attende de nous  un niveau si élevé.  Dans certaines matières, j’ai de bonnes bases acquises à la faculté.  Pour d’autres unités d’enseignement, c’est plus difficile car nous apprenons des  concepts nouveaux. Le programme du Master balaie de façon très large les bases des sciences pharmaceutiques. De nombreux domaines sont abordés. Les enseignants nous sollicitent beaucoup à l’oral, nous devons très régulièrement faire des présentations en français ou en anglais. C’est la première fois que je quitte le Cambodge. Au début cela n’a pas été simple d’être loin de ma famille. Heureusement, une amitié s’est créée au fil des semaines entre les étudiants. Nous nous entraidons beaucoup : pour réviser et même dans la vie quotidienne car nous vivons tous dans la même colocation. »

2019-02-18T01:38:32+00:00