24/01/2017

Initiée par la Fondation, la 2e session de formation de personnels de santé à la prise en charge de la douleur des patients drépanocytaire se tient jusqu'au 28 janvier.

Depuis 2014, la Fondation Pierre Fabre soutient le Comité d’initiative contre la drépanocytose au Burkina Faso (CID/B) dans la lutte contre la drépanocytose.

En 2014, La Fondation a signé un partenariat de 4 ans avec le Comité d’Initiative contre la Drépanocytose au Burkina (CID/B), association très active au Burkina Faso. Ensemble, depuis 2015, ils mènent un programme de lutte contre la drépanocytose et de prise en charge des malades d’une ampleur inédite dans le pays. Aujourd’hui, 3 centres de soins sont mobilisés pour le dépistage néo-natal, l’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou a été entièrement équipé pour l’hospitalisation de jour des patients et deux centres d’information sur la maladie ont été créés. Retrouvez le programme de la Fondation au Burkina en cliquant ici.

La drépanocytose, maladie de la douleur
La Fondation a également voulu intervenir sur le volet de la prise en charge de la douleur. Elle a mis en place un partenariat entre l’ONG Douleurs Sans Frontière et le CID/B pour former 120 professionnels de santé de 4 structures hospitalières du Burkina Faso (3 à Ouagadougou et 1 à Bobo Dioulasso). Après une première session en mai 2016 ouverte par le Ministre de la santé du Burkina Faso, la 2ème session de formation se tient cette semaine au CHU pédiatrique Charles de Gaulle de Ouagadougou. Découvrez l'article de Burkina 24 sur cette session de formation en cliquant ici.

Sur 2 ans, différentes catégories de personnels (infirmiers, médecins, pharmaciens) seront formées en particulier à l’évaluation de la douleur et à l’utilisation des morphiniques.  

Reportage TV - Lancement en mai 2016 de la 1ère session de formation à la prise en charge de la douleur, en présence du Ministre de la Santé