Liban – Une unité médicale mobile à la frontière syrienne

11/12/2015

Une convention de partenariat a été signée le 3 décembre entre la Fondation Pierre Fabre et l’Ordre de Malte au Liban pour la création d’une unité médicale mobile.

Ce partenariat vise à fournir une assistance médicale aux réfugiés syriens ainsi qu’à la population locale.

Depuis de long mois, la Bekaa, région rurale du Liban proche de la frontière avec la Syrie, fait face à un afflux de réfugiés. Plus de 400 000 Syriens se sont installés dans cette zone, dont une grande majorité de femmes et d’enfants, dont beaucoup n’ont pas accès à des soins de santé. Le Centre médico-social de Kefraya, géré par l’Ordre de Malte dans la Bekaa-Ouest, a ouvert ses portes aux réfugiés mais se trouve démuni devant l’étendue des besoins sanitaires.

En septembre 2014, un projet pilote d’Unité Médicale Mobile (UMM) a été lancé par l’ordre de Malte, dans le district d’Akkar, au nord du Liban. Devant le succès remporté par ce dispositif,  le Ministère de la Santé Publique du Liban a demandé à ce qu’il soit dupliqué dans la région de la Bekaa.

1 200 consultations par mois
L’unité médicale mobile est un bus de 30 places, transformé en salles de consultation et de soins, qui est destiné à visiter les plus grands villages de la Bekaa-Ouest. L’équipe qui la compose comprendra deux médecins, une infirmière et une assistante sociale, et pourra assurer jusqu’à 1 200 consultations par mois. Les services de cette unité mobile s’adresseront non seulement aux réfugiés mais aussi aux Libanais, qui se trouvent parfois dans des conditions de précarité proches de celles des réfugiés. Outre les consultations et la délivrance de médicaments (gratuits pour les personnes sans ressources) les patients qui en auront besoin pourront être transférés vers le centre médical de Kefraya ou vers un hôpital de la région.

La Fondation Pierre Fabre a décidé de s’investir dans ce projet, et s’est engagée à financer l’investissement initial de l’unité mobile ainsi que deux années de fonctionnement (équipe, médicaments et examens médicaux). C’est ainsi que le 3 décembre 2015, une convention de partenariat a été signée par Pierre-Yves Revol, président de la Fondation Pierre Fabre, Charles-Henri d’Aragon, ambassadeur de l’Ordre de Malte au Liban et président de l’association Malte Liban, et Marwan Sehnaoui, président de la Fondation de l’Ordre de Malte pour le Liban. Ce dernier a souligné que ce partenariat, fondé sur les valeurs communes que partagent ses signataires, était essentiel pour l’ordre de Malte et pour le Liban.

2019-02-18T01:31:10+00:00