Burkina Faso – Inauguration d’un centre secondaire d’information et de prise en charge de la drépanocytose

26/09/2016

Le 13 septembre 2016 était inauguré le centre secondaire d’information et de prise en charge de la drépanocytose à Bobo-Dioulasso.

L’accompagnement de la Fondation Pierre Fabre dans la création de ce centre secondaire s’inscrit dans son soutien au CID/B.

Soutien du Comité d’Initiative contre la Drépanocytose au Burkina (CID/B) depuis 2014, la Fondation Pierre Fabre a accompagné celui-ci dans la création d’un centre secondaire d’information et de prise en charge de la drépanocytose à Bobo-Dioulasso, seconde plus grande ville du pays, située à 380 km à l’ouest de Ouagadougou.

Aménagé au sein du Centre Régional de Transfusion Sanguine (CRTS) dans un local mis à disposition par la Direction Régionale de la Santé des Hauts-Bassin et le CTRS de Bobo-Dioulasso, le centre secondaire d’information et de prise en charge de la drépanocytose comprend un bureau de consultation pour le médecin-référent, une salle de soins pour l’infirmier et un petit hôpital de jour qui pourra accueillir, à terme, jusqu’à 5 patients. Un espace est mis à la disposition de l’antenne régionale du CIB/B pour y recevoir les malades et familles de malades.

Une nécessaire décentralisation des soins
La Fondation Pierre Fabre a souligné le choix judicieux de s’appuyer sur une structure existante (le CHU Sourô Sanon) pour le dépistage et la prise en charge des enfants qui seront diagnostiqués ainsi que sur la proximité du Centre Régional de Transfusion Sanguine auquel les patients drépanocytaires ont régulièrement recours pour les transfusions ou échanges transfusionnels. Cette réalisation marque également le premier pas du rapprochement du soin vers les malades hors de la capitale.

Parallèlement à cette inauguration, le CID/B a organisé, sur deux jours, une session de formation des sages-femmes des structures de santé de Bobo-Dioulasso (CHU et Centres de Santé et de Promotion Sociale – CSPS). Au cours de cette rencontre, les résultats des prélèvements effectués au CHUSS depuis avril 2016 leur ont été restitués. Ainsi, sur les 2 043 naissances enregistrées d’avril à août 2016, 1 579 prélèvements ont été effectués (soit un taux de couverture de 74%) et ont permis d’identifier 19 enfants drépanocytaires. Enfin, il a été rappelé que la vocation de ce programme est de permettre la mise en place d’un dépistage systématique à l’échelle du pays, à partir des résultats obtenus dans une sélection de maternités, qui vont alimenter un véritable plaidoyer à l’attention des autorités sanitaires du Burkina Faso.

Un partenariat solide
Depuis septembre 2014, la Fondation Pierre Fabre apporte son soutien au CID/B dans le cadre d’un partenariat qui se décline autour de 3 composantes :

  • L’ouverture en 2015 d’un centre d’Information sur la Drépanocytose, à Ouagadougou, lieu d’accueil pour les malades et les familles de malades comprenant également un espace dédié à l’organisation de sessions de sensibilisation
  • L’amélioration de la prise en charge des malades par la création d’une unité pilote au sein de l’Hôpital Saint-Camille de Ouagadougou (HOSCO)
  • La mise en place d’un dépistage néonatal avec le soutien du laboratoire d’hématologie du l’université du Burkina Faso.

L’inauguration en images

2019-02-15T17:49:57+00:00