13/12/2017

Suite à l’épidémie de peste qui s’est déclarée sur l’île au mois d’août, la Fondation Pierre Fabre a financé une dotation en médicaments remis au Ministère de la Santé de Madagascar. Au 8 novembre, 2034 cas de peste avaient été notifiés, dont 1565 cas de forme pulmonaire et 297 cas de forme bubonique, conduisant à 165 décès (Source : OMS).

Madagascar – La Fondation apporte sa contribution à la lutte contre l’épidémie de peste

La Fondation Pierre Fabre s’est rapprochée de l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA), basé à Antananarivo et partenaire de la Fondation Pierre Fabre dans la lutte contre la drépanocytose sur l’Ile. Cet institut est spécialisé dans les recherches biochimiques visant à mieux soigner les populations en utilisant les plantes endémiques de Madagascar. C’est l’IMRA qui a orienté la Fondation Pierre Fabre dans le choix de son action en fonction des besoins prioritaires du Ministère de la santé. Par cette dotation, la Fondation Pierre Fabre agit conformément à ses statuts qui lui permettent d’intervenir auprès de populations « exceptionnellement plongées dans des situations de crise grave d’origine politique, économique et/ou naturelle ».

Remise de médicaments au ministre de la Santé

La peste est une maladie endémique à Madagascar, des cas de peste bubonique y sont ainsi signalés presque chaque année. Cependant, l’épidémie actuelle diffère en ce qu’elle est apparue dans des zones et des villes côtières très peuplées, où la maladie n’est pas endémique et qu’elle a une composante pulmonaire particulièrement marquée

La dotation décidée par la Fondation Pierre Fabre a permis d’acheter des médicaments et du matériel figurant dans la liste du protocole de lutte contre la peste. La remise officielle des médicaments et matériels médicaux a été effectuée le mardi 5 Décembre 2017 par Charles Andrianjara, directeur général de l'IMRA, en présence du Ministre de la santé Publique, le Professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo (photo).

Remise des médicaments et matériels médicaux par Charles Andrianjara, directeur général de l'IMRA (à gauche), au Ministre de la santé Publique, le Professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo
Remise des médicaments et matériels médicaux par Charles Andrianjara, directeur général de l'IMRA (à gauche), au Ministre de la santé Publique, le Professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo

 

Afin de traiter tous les cas gratuitement, des cellules de crise ont été activées dans la capitale Antananarivo et à Toamasina. Plusieurs mesures de santé publique ont été mises en place afin de circonscrire l’épidémie : investigation des nouveaux cas, isolement et traitement de tous les cas de peste pulmonaire, recherche active des contacts et administration de la chimioprophylaxie, renforcement de la surveillance épidémiologique dans les districts touchés et environnants, désinsectisation des zones touchées, avec la lutte contre les rongeurs et les vecteurs, sensibilisation du grand public à la prévention, sensibilisation des agents de soins de santé et informations pour améliorer la détection des cas et les mesures de lutte contre l’infection, et enfin informations sur les mesures de lutte contre l’infection à prendre lors des inhumations. (OMS)